Phu Quoc Moto Bike!!!!

Nous décidons de résider au 1000STARS ressort à 15min de l’Aeroport. 2nd dépaysement, La vie ne ressemble en rien à celle de Saigon, plus pauvre, plus paysanne, plus sauvage… Le ressort un peu moins joli que sur les photos (disney land local…) du site web fera très bien l’affaire. Notre bungalo est à 2 pas de l’Ocean, loin du brouh aha des scooters et motos de Saigon. Nous pourrons finalement nous endormir avec le bruit des vagues… Pas tout de suite, il est 9h00 et nous décidons de louer trois scooters… les « Moto Bike »
Aucun de nous trois n’ayant manoeuvrer un jour un tel engin, la journée s’annonce perrilleuse. Le petit déjeuné s’impose pour bien commencer la journée. En se faisant la main sur le guidon du scooter, nous parcourrons quelques km jusqu’au centre ville de Duong Dong et venons nous encastrer sur le scooter d’un local garé sur un parking improvisé (idée de Yann pour ce qui est du dérappage incontrôlé – Yann 1 – Florent 0 – Liem 0). Notre entrée ne se fait pas de la plus discrète, nous nous faisons accoster par la première française vietnamienne que nous rencontrerons sur place. Elle nous donne des pistes pour visiter l’ile ainsi que quelques conseils de plats à manger: 3 Pho Bo contenant plus de gras que de viande… Raté pour le repas, espérons que ses conseils pour la visite de l’ile porteront de meilleures fruits.
C’est parti, deuxieme feu a gauche, on passe le pont, on tourne a droite et c’est le debut de la route de campagne parcimonieusement goudronnee qui accueille le caoutchouc de nos 2 roues. Apres quelques dizaines de kilometres nous passons le porche d’un parc abritant une enorme chute d’eau, phenomene du coin, 20 minutes de marches dans une jungle semi opressante pour 4 metres de deniveles… lol, mais ca fait du bien d’etre en pleine nature et on s’en donne a coeur joie avec les pauses photogeniques facon pub pour shampoing ushuaia.
Suivant les conseils de notre franco-vietnamienne et d’une assurance plus prononcee (mais tompeuses) sur nos bolides de courses, on avale les kilometres a je-ne-sais-pas-a-quelle-vitesse-vu-que-mon-compteur-marche-pas pour Flo, mordant la poussiere des villages locaux jusqu’a la plage idyllique de Bai Sao ou cocotiers, sable fin, eau bleue turquoise, guepe massive et chiens galeux par millions agrementent notre dejeuner de fruits de mer ensables. Bataille de boules de sables et grosse sieste digestive sont a l’ordre du jour.
L’apres midi s’ecoule vite, trop vite surtout quand le soleil vient radieusement bruler notre peau, un arret pour ecouter le son voisin des vagues de la Long Beach et il est donc temps de continuer notre epopee vers la pointe sud de l’ile avant de prendre la route cotiere qui nous ramene a Marne La Vallee Phu Quoc Moto Bike!!!! dans tripday Image16 Le demi tour se fait a An Thoi qui comme le guide du routard l’indique n’a pas de reel charme. Un seul regret et de ne pas avoir eu de temps pour monter a bord d’un bateau en direction des iles du meme nom. Une prochaine fois surement… Donc on disais « demi-tour », mais avec style car Florent decide de faire cabrer sa monture en alliant freinage et acceleration combinees tout en perdant sa tongue et le 100eme du gros pouce du pied, premiere goutte de sang (Yann 1 – Florent 1 – Liem 0).
Superbe paysage sur la route remontant au nord, on y voit s’aligner jusqu’a perte de vue le chemin de terre rouge bordee d’un gason naturel ou vient paitre le betail le long d’une plages de pecheurs. Des barques, des cactus, des filets de peches, le soleil qui epouse l’horizon sur l’ocean. On s’arrete pour la photo sur un pont fait de bric, de broc et de metal. Unne nouvelle figure de style entre le freinage invisible de Liem ( Pas de lumiere arriere) et un camion poussiereux, la coque du scooter de flo caresse une fois de plus le sol ferreux (Yann 1 – Florent 2 – Liem 0).
Il est vraiment temps de rentrer, on rejoint l’asphalte, puis Duong Dong. Une fois le couche de soleil consomme au bord de notre chambre d’hotel on va se depoussierer le museau sous la douche et decidons de partir diner au village. Un tres bon diner cocktailise Chez Carole ou la dite proprietaire forte en affaire nous invite pour le lendemain a venir visiter son resort en construction au nord ouest de l’ile, mysterieuse et encore peu touristique. C’est decide, ca sera le road trip du jour suivant.
Apres le groupe duo du restaurant c’est a la boite de nuit Kiki de nous stimuler les sens. Mais malgre les neons futuristes de l’etablissement, la boite de sardine au style salle d’embarcation ne seduit pas nos portefeuilles. Cependant, les pistes du dancefloor ont pu laisser dévoiler la jolie mini jupe de cette…. euh…. de ce vendeur de sucette que nous nommerons The Thing. Essayant de noyer notre mémoire par autre chose que cette vision d’horreur, nous nous laissons séduire par un shot a elephant de Jaga Bomb. Ca sera tout pour ce soir, au lit !!!!

Commentaires:

Les commentaires sont desactivés.

«
»